Le e-commerce dans l'espace UEMOA

Cher lecteur, vous êtes probablement arrivé sur cette page comme la plus part des internautes qui y atterrissent ; c’est à dire en faisant une recherche sur Google. Et j’imagine que vous avez dû taper un de ces mots clés : « Situation du e-commerce dans l’UEMOA » ou bien « e-commerce au Sénégal » ou encore « le développement du e-commerce en Afrique ».
Cela révèle une chose certaine, de plus en plus de personnes s’intéressent à la situation du commerce électronique en Afrique et aussi dans les pays membres de l’UEMOA mais aussi entre ces pays.

La mission de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) consiste à «  la réalisation de l’intégration économique des États membres, à travers le renforcement de la compétitivité des activités économiques dans le cadre d’un marché ouvert et concurrentiel et d’un environnement juridique rationalisé et harmonisé ».

Ce qui retient mon attention dans cet énoncé de mission c’est le passage qui parle de compétitivité des activités économiques et de marché ouvert et concurrentiel ; et je souligne marché ouvert et concurrentiel.

Je ne sais pas si ce sentiment est partagé, mais moi ces termes me renvoient indubitablement vers l’E-commerce. Ainsi le commerce en ligne se retrouve au coeur même de la mission de cette organisation ouest Africaine alors que son développement dans la zone reste à l’état embryonnaire.

En effet d’après une étude publiée récemment par Cushman & Wakefield, sur le classement des pays en terme de développement du commerce électronique l’Afrique reste dernier de la classe.

JPEG - 50.9 ko

Le Royaume-Uni occupe la 1ère marche du podium, suivi des Etats-Unis et de l’Allemagne.
Ce classement est effectué à partir d’une étude combinant 13 critères distincts, la taille du marché du e-commerce et le niveau d’équipement technologique de plus de 100 pays à travers le monde, puis compare les performances des pays pour chacun des critères de façon à établir un indice pondéré.

De façon globale l’Europe est la région avec la plus forte proportion de la population en ligne qui a acheté des biens sur Internet à 25,3%. La plus faible proportion est la zone Afrique avec seulement 8,2%. Cette performance est réalisé en grande majorité par les pays avec un indice de développement des TIC élevé tels que l’Egypte (1er) et l’Afrique du Sud (2e) et les pays du Maghreb. Dans la zone UEMOA Sénégal qui est en tête de peloton n’est que 12eme au plan africain.

Le retard constaté s’explique en grande partie par l’absence de moyen de paiement en ligne adapté à la cible très peu bancarisée. Les solution de paiement mobile (Mobile payment) et les micro-transferts commencent à prendre petit à petit le relais.

Ces dernières années on assiste à un léger bond dans la zone ouest africaine du fait de l’implantation de sociétés appartenant à de grands groupes internationaux bénéficiant d’une bonne assise financière et se déployant dans des pays à fort potentiel comme le Nigéria, Cameroun, le Ghana, La Côte d’ivoire ou encore le Sénégal.

Balley BEYE
Expert en stratégie digitale
Directeur Général de Interaktive